fumerdupoisson

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Fumoir en carton avec foyer interne

Et pour plus de détails:

Je vous présente le fumoir en carton pensé et réalisé par Daniel. Les explications qu’il m’a fourni et que j’ai retranscrit ici, très riches et précises en détails, traduisent sa grande expérience de fumage itinérant.

Le cahier des charges était que ce fumoir puisse être transporté au fond d’une remorque à bagages, qu’il soit assez solide pour résister aux intempéries d’Ecosse durant au moins 4 semaines, démonté et remonté plusieurs fois et enfin qu’il puisse être abandonné aux ordures ou brulé sur place sans regret si nous manquions de place ou si son odeur devenait insupportable.

Le défi a été parfaitement relevé par Daniel: Le fumoir est réalisé dans un grand carton de forme allongée, rigide que l'on déploie à chaque campement.


Afin que le fumoir puisse être facilement installé, ouvert fréquemment et réutilisable, des velcros autocollants assurent la fermeture de tous les rabats entre eux. Cela permet aussi de le monter parfaitement d’équerre pour garantir sa solidité.

Un film plastique recouvre la totalité du fumoir pour le protéger de la pluie et de la rosée. Un carton ramolli par l’humidité ne pourrait supporter le poids des poissons à fumer. Des sangles et des sardines (pas le poisson !) de tente peuvent être prévues pour arrimer le fumoir au sol en cas de fort vent; il ne faut pas négliger le risque d’incendie si le fumoir bascule car le feu couve en permanence dans celui-ci.

Le fond est percé d’une large ouverture circulaire. Ce dégagement permet d’y installer le système de production de fumée à même le sol ou sur une pierre plate pour protéger l’herbe sans risque de mettre le feu au carton et à la tourbe d'Ecosse.

La face supérieure est percée d’un trou d’environ 5cm faisant office de cheminée d’évacuation de la fumée. L’ouverture peut être modulée au cours du fumage en l’obstruant plus ou moins avec une planchette ou une pierre.

Des baguettes de bois transpercent les faces latérales (diamètre des tourillons 6 ou 10 mm) pour y suspendre les aliments à fumer. De préférence bannir tout ce qui est métallique car ce matériau favorise la condensation, et produit des dégoulinures marron peu appétissantes. Pour la même raison Daniel n’utilise pas de crochet métallique pour suspendre ses poissons, source également de condensation. Il préfère, à l’aide d’une aiguille, passer une ficelle au travers des filets à l'extrémité "queue".

La production de fumée est réalisée à l’aide d’une passoire en métal remplie de sciure. L’allumage se fait latéralement au travers de la grille de la passoire avec un chalumeau portable à gaz. La propagation de la consumation de la sciure reste un point délicat qui demande un peu d’expérience. Une mouture de sciure de bois d’hêtre très fine et sèche donne de bons résultats avec 3h de fumée. Mais dès qu’elle prend un peu l’humidité l’allumage devient aléatoire. La solution trouvée à ce problème a été l’ajout d’une pincée de sciure en copeaux pour jouer le rôle d’un allume feu. Comme l’air circule mieux dans la sciure en copeaux, celle-ci brule plus facilement, mais à contrario chauffe plus et se consume trop rapidement.

Le système de production de fumée avec la passoire positionnée dans le fumoir ne  produit pas de température trop élevée susceptible de faire couler les graisses des poissons. On a bien un fumage à froid.

Par contre Il faut être très vigilent avec le soleil. Celui-ci peut ,associé à une température ambiante estivale , élever la température à l’intérieur du fumoir au-delà des limites acceptables. Il faut donc veiller à ce que le fumoir reste toujours à l’ombre.

 

Vous avez des idées pour améliorer encore le fumoir...alors je les attends sur Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. (indiquez "fumage" en objet pour que j'ouvre votre message. A bientôt...)

Mise à jour le Dimanche, 25 Août 2013 10:02  
Nous avons 16 invités en ligne