fumerdupoisson

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les Fromages fumés d'Emmanuelle

fromage fumé fumoir 1 fromage fumé fumoir 2

J'ai fumé deux petits Reblochons au lait cru, dont un, trempé dans de l'huile de noix quelques minutes, la différence est presque imperceptible. Et un Cousteron, même genre, meilleur marché, pâte molle mais croûte plus épaisse, orangée et un Charcenne carré, il est fait à 15 km de chez moi à Charcenne, Pâte molle,blanche, croûte légère blanche et veloutée.

fromage fumé fumoir 3 fromage fumé fumoir 4
J'ai posé les fromages sur un lit épais de foin de mes ânes. La prochaine fois, je mettrai moins de foin en dessous car à la fin du fumage, le dessous n'était pas coloré, seul le dessus, à l'air du fumage a changé de couleur.
fromage fumé fumoir 5 fromage fumé fumoir 6

Ils ont été fumés à la sciure de hêtre 24 heures, je sais, c'est long mais je n'avais pas lu le site des fromages disant qu'on pouvait se contenter de une à trois heures. Et bien 24 heures (5 fumages, mais pas la nuit, je dors trop bien) ce n'est pas de trop. Ma caisse à fumer fait trop de condensation noire de suie qui coule : il a fallu que je gratte deux taches sur les fromages avant de les présenter.

fromage fumé fumoir 7

Ils ont été ensuite affinés pendant trois jours au frigo : dans une caissette en bois, fromages recouverts de foin et le tout fermé.
Dégustation intéressante avec un grand bordeaux, Il y avait aussi du Mont d'Or, et bien personne ne l'a entamé !

Le premier prix est décerné au Charcenne fumé, très bon gôut de fumé, léger parfait, et surtout il y gagne, un peu sans personnalité sans fumage, on lui apporte du bon goût avec.
Les deuxièmes prix ex æquo aux Reblochons.
Le troisième au Cousteron, avec ou sans fumage, il reste un peu banal.

Mise à jour le Dimanche, 12 Janvier 2014 11:56  
Nous avons 35 invités en ligne